photo5

Née à Epinal en 1928, Marceline Loridan-Ivens est arrêtée avec son père, à Bollène (Vaucluse) en 1943, et déportée au camp de Birkenau.

Elle rentre en France en juillet 1945. En 1959, elle est l’interprète principale du film de Jean Rouch et Edgar Morin, Chronique d’un été. Elle est alors journaliste réalisatrice à la Télévision Française. Elle co-réalise ensuite, avec Jean-Pierre Sergent, Algérie année zéro (1962). Marceline Loridan-Ivens rencontre Joris Ivens en 1963 et, jusqu’en 1988, co-réalise avec lui plusieurs films documentaires dont Le ciel – La terre (1967), Le 17ème parallèle (1968) sur la guerre du Viêt-Nam, ainsi qu’une série de douze films sur la Chine, Comment Yukong déplaça les montagnes (1971-1976). À partir de 1985, elle collabore avec Elizabeth D. Prasetyo à l’écriture d’Une histoire de vent, qu’elle co-réalise avec Joris Ivens. Le film fait l’évènement du Festival de Venise en 1988. Couronné de nombreux prix internationaux, Une histoire de vent est aujourd’hui considéré comme un film culte. Joris Ivens décède en 1989. Marceline Loridan-Ivens créé la fondation Joris Ivens en Hollande et l’Association des Amis de Joris Ivens en France. En 2003, elle réalise La petite prairie aux bouleaux, son premier long-métrage de fiction et premier film tourné à Birkenau. En 2008, elle publie aux Editions Robert Laffont, Ma vie balagan, un roman autobiographique.


Livres

ET TU N’ES PAS REVENU
Marceline Loridan Ivens
Editions GRASSET&FASQUELLE
décembre 2014

 

 

 

 

 


41+maD36VOL._SL500_AA300_
MA VIE BALAGAN
Marceline Loridan-Ivens
éd. ROBERT LAFFONT
Format : 135 x 215 mm
Nombre de pages : 270
ISBN : 2-221-10658-X

 

Au matin de ses 78 ans Marceline Loridan née Rozenberg, épouse Ivens (le grand Joris) commence l’enfantement de ce livre, elle qui, parmi ses copines, est la seule à ne pas avoir eu d’enfant. « Ma vie balagan » est son titre.

Top