Wigwam

DE WIGWAM 1912

Réalisation:Joris Ivens
Pays-Bas
7 minutes
N&B / Muet / 35 mm
Fiction

Read More

 Autres titres :  La Hutte / La flèche ardente / Flaming Arrow / Shining ray / Brandendestraal
 Scénario :  Joris Ivens
 Photo :  Kees Ivens
 Acteurs:  Joris Ivens, Willem Ivens, Peter Ivens
Une enfant est enlevée par un Peau-rouge “Flèche ardente”.
“Le bon Indien” retrouvera la petite fille.
Une parodie de western interprétée par Joris Ivens (à l’âge de treize ans) et les membres de sa famille.
« Mon premier film, c’est une histoire d’indiens, évidemment.»
Joris Ivens
.

ÉTUDES DES MOUVEMENTS

ÉTUDES DES MOUVEMENTS 1927

Réalisation:Joris Ivens
Pays-Bas
4 minutes
N&B / Muet / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Studies in movement / Verkeer te Parijs
Production : CAPI Amsterdam
Photo : Joris Ivens
Montage: Joris Ivens
Etudes de mouvements filmés dans les rues de Paris.

DE BRUG

DE BRUG 1928

Réalisation:Joris Ivens
Pays-Bas
11 minutes
N&B / Muet / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Le Pont / The Bridge
Production : CAPI Amsterdam
Scénario : Joris Ivens
Photo : Joris Ivens
Montage: Joris Ivens
Un pont ; quelque part en Hollande. En fait, pas n’importe quel pont ; certainement une construction récente de l’époque, filmée sous tous ses
angles, sous toutes ses coutures…
Monstre métallique enjambant un estuaire, et servant de passage à une voie ferroviaire, ce pont a la particularité, fort rare, d’être amovible, levant ;  permettant ainsi le passage des navires…
Le style méthodique de Joris Ivens, précis, scrupuleux, inquisiteur où le détail raffermit l’ensemble avec une fluidité incomparable…« Pour moi, la passerelle se composait d’un laboratoire de mouvements, des teintes, des formes, des contrastes, des rythmes et de la relation entre tous ces phénomènes.
En tournant Le Pont,  j”ai appris à regarder… Plus j’observais un détail, plus je découvrais de nouvelles choses – ce pouvait être le contre mouvement d’une ombre, un reflet, un arrière plan – au point que le sujet central devenait le point de départ de dix, de vingt possibilités parmi lesquelles il me fallait choisir. » Joris Ivens

BRANDING

BRANDING 1929

Réalisation:Joris Ivens
Pays-Bas
33 minutes
N&B / Muet / 35 mm
Documentaire / Fiction

Read More

Autres titres : Les Brisants / Breakers
Production : CAPI Amsterdam
Ass. Realisateur: John Fernhout
Scenario: Joris Ivens / Mannus Franken / Jef Last
Acteurs: Jef Last / Co Sieger / Hein Block
Musique: Jan Kapr
Montage: Joris Ivens
Mi-documentaire, mi-fiction – l’histoire d’un marin au chômage qui pour vivre engage la bague de sa fiancée – ce film met en scène, autant que les humains, les brisants, immenses rouleaux de vagues qui déferlent sur la plage.

HEIEN

HEIEN 1929

Réalisation:Joris Ivens
Pays-Bas
10 minutes
N&B / Muet / 35 mm
Documentaire / Fiction

Read More

Autres titres : Pilotis / Pile driving
Production : CAPI Amsterdam
Scenario: Joris Ivens
Photo : Joris Ivens
Ce film destiné à aider à la campagne de recrutement des travailleurs du
bâtiment, montre successivement le travail des charpentiers, des tailleurs
de pierre, des cimentiers, occupés à la construction de routes, de digues,
d’immeubles sur pilotis et à l’assèchement du Zuiderzee.

REGEN

REGEN 1929

Réalisation:Joris Ivens, Mannus Franken
Pays-Bas
12 minutes
N&B / Muet / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Dojd / Rain / Pluie battante
Production : CAPI Amsterdam
Scénario : Joris Ivens / Mannus Franken
Photo : Joris Ivens
Musique: Hanns Eisler / Lou Lichtveld
Montage: Joris Ivens
Amsterdam, un ciel qui se couvre, le vent, les premières gouttes de pluie
dans les canaux.
La caméra est alerte et vivante. « Quand j’ai tourné La Pluie, [la caméra] était à côté de mon lit.  J’habitais un grenier, les gouttes tombaient sur ma lucarne, comme de l’huile ou très gaies, j’étais toujours prêt à sortir.
A l’époque, c’était quelque chose de très physique, d’organique, la caméra
sur mon épaule, devant mon œil. »Joris Ivens

WIJ BOUWEN

WIJ BOUWEN 1930

Réalisation: Joris Ivens
Pays-Bas
110 minutes
N&B / Muet / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Nous batissons / We are building
Production : CAPI Amsterdam
Scénario : Joris Ivens / Eimet Sinoo
Photo: Joris Ivens / Willem Bon / Jan Hin / John Fernhout / Mark Kolthoff / Eli Lotar
Montage: Joris Ivens
Joris Ivens montre des plans d’ensemble de constructions modernes, habitations et bâtiments industriels d’un style novateur, épuré. En bord de quai, nous assistons à la technique de l’implantation de pilotis dans un sous-sol meublé essentiellement marin, permettant de planter d’immenses pieux provoquant la consolidation du terre-plein mouvant et des constructions ultérieures…
Une oeuvre muette, simple et méthodique qui dévoile tout le talent de Joris Ivens. 

ZUIDERZEE

ZUIDERZEE 1930

Réalisation: Joris Ivens
Pays-Bas
40 minutes
N&B / Muet / 35 mm
Documentaire

Read More

Production : CAPI Amsterdam
Scénario : Joris Ivens
Photo : Joris Ivens/ John Fernhout / Joop Huisken /H. van Dongen / Eli Lotar
Musique: Hanns Eisler
Montage: Helen Van Dongen
“Zuiderzee symbolise le combat séculaire du peuple hollandais contre la
mer pour gagner de nouvelles terres.
Le film montre la phase terminale de la construction de la grande digue
qui isola définitivement le Zuiderzee de la mer du Nord.
Pour filmer le point culminant de ce combat : le moment où la mer se précipite à travers la dernière brèche, Joris Ivens utilise trois caméras, l’une pour filmer la mer, l’autre la terre, la troisième l’homme et ses machines.
A cette complexité de la prise de vue succède un montage tout aussi inventif et complexe.” Claude Brunel.

PHILIPS RADIO

PHILIPS RADIO 1931

Realisation: Joris Ivens
Pays-Bas
36 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Titre Français : Symphonie industrielle
Production: CAPI Amsterdam
Scénario : Joris Ivens
Photo : John Fernhout / M. Kolthof / Joris Ivens
Musique: Lou Lichtveld
Montage: Joris Ivens / Helen Van Dongen
Le premier film sonore des Pays-Bas est un des chefs d’oeuvre de l’époque
avant-gardiste de Joris Ivens.
« Philips Radio », baptisé « Symphonie industrielle » par les Français, est à la fois un éloge au progrès technologique et une démonstration de la monotonie du travail à la chaîne.
Malgré le fait qu’il s’agissait d’un film de commande, nombre de succursales de Philips ont refusé de montrer le film à cause de ses connotations sociales.

CREOSOOT

CREOSOOT 1932

Réalisation: Joris Ivens, Jean Dréville
Pays-Bas
80 minutes
N&B / Muet / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Créosote
Production : CAPI Amsterdam
Ass Realisateur: Mark Kolthoff
Scenario: Joris Ivens
Photo: John Fernhout / Jean Dréville / Eli Lotar
Montage: Joris Ivens
Dans ce film de commande, réalisé pour démontrer l’importance de la créosote – huile obtenue à partir des produits de distillation du coke – dans la conservation du bois, Joris Ivens confie la prise de vue (en Pologne, Allemagne, Pays-Bas, Belgique et en France) à Jean Dréville, John Ferno, Eli Lotar.

KOMSOMOL

KOMSOMOL 1932

Réalisation: Joris Ivens
Russie
50 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Le Chant des héros / Pesn o gerojach / Song of heroes
Production : Mesjrabpom-Film
Ass réalisateur : Herbert Marshall
Scénario : Josif Skljut
Photo: Hanns Eisler
Montage: Joris Ivens
“Le film exprimait le rapprochement et l’opposition de deux thèmes : la construction d’un haut fourneau dans le désert et le développement d’un jeune ouvrier dans un cadre socialiste.” Joris Ivens ou la Mémoire d’un regard “… Aussi suis-je fier aujourd’hui encore, d’avoir pu enregistrer en sept jours plus de 750 mètres de bruits et de musique des minorités nationales… Ravissants furent pour moi les enregistrements avec de vieux cosaques” Hanns Eisler, compositeur

NEW EARTH

NEW EARTH 1932

Réalisation: Joris Ivens
Pays-Bas
30 minutes
N&B / Muet / 35 mm
Documentaire

Read More

Titre Français : Nouvelle Terre
Production: CAPI Amsterdam
Voix narrateur: Joris Ivens
Scenario: Joris Ivens
Photo: Joris Ivens / Eli Lotar / John Fernhout / Joop Huisken
Musique: Hanns Eisler
Montage: Joris Ivens / Helen Van Dongen
Un nouveau montage du film tourne en 1930 : « Zuiderzee » plus concentré, insistant plus sur la dimension sociale et politique.

BORINAGE

BORINAGE 1934

Réalisation: Joris Ivens, Henri Storck
Belgique
34 minutes
N&B / Muet / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Misère au Borinage
Production : Club de l’Ecran, EPI
Scénario : Joris Ivens / Henri Storck
Photo: Joris Ivens / Henri Storck / François Rents
Musique: André Asriel
En 1932, une grande grève a paralysé les charbonnages de Wallonie et la réponse patronale et policière a été sans pitié, le tout dans la sous-information et l’indifférence de la majorité du pays.
André Thirifays, Pierre Vermeylen et tous les jeunes gens du club de l’écran indignés décident de témoigner de cette misère noire avec leur arme à eux, une caméra.

<THE SPANISH EARTH

THE SPANISH EARTH 1937

Réalisation: Joris Ivens
États-Unis
52 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Terre d’Espagne
Production : Contemporary Historians Inc.
Commentaire: Ernest Hemingway
Voix/narrateurs: Ernest Hemingway / E. Guibert
Scénario : Joris Ivens
Photo : John Ferno / Joris Ivens
Musique: Marc Blitzstein / Virgil Thomson
Montage: Helen Van Dongen
“Le film de Joris Ivens se déroule sur deux plans : d’une part la guerre, avec ses héroïsmes et ses horreurs, les troupes en lutte contre le fascisme et l’étranger, les tranchées, les blessés, les meetings sur le front, Madrid dévastée par les bombes allemandes et italiennes ; d’autre part, à l’arrière, dans la paix relative assurée par la lutte des soldats sur le front, les paysans qui ont enfin la terre, avec le droit et les moyens de la cultiver et font tout pour assurer ces récoltes qui permettront aux madrilènes de manger, aux combattants de continuer la lutte…”
Georges Sadoul, avril 1938 “Terre d’Espagne affirme l’importance de l’idéologie, sans nier celle du regard réconcilie Vertov et Flaherty, assigne déjà à la parole et aux sons leur qualité de “”vécu””, en renforcement ou en contrepoint d’une image qui garde la primauté. Leçon plus que jamais d’actualité.”

THE 400 MILLION

THE 400 MILLION 1939

Réalisation: Joris Ivens
États-Unis / Chine
53 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Les 400 millions
Production : History Today Inc.
Commentaire: Dudley Nichols
Voix/narrateurs: Fredric March / Morris Carnovsky / Robert Lewis/
Alfred Ryder / Adelaide Bean / Sidney Lumet
Scénario : Joris Ivens
Photo : John Ferno / Robert Capa
Musique: Hanns Eisler
“J’avais filmé la guerre, un pays qui se défaisait ou bien se faisait, dans
la guerre.
Une guerre d’agression où le hasard avait voulu que la seule bataille que j’avais filmée fut la seule victoire.
Mais j’en avais aussi perçu les signes rituels, les corps rompus ou mutilés, les fuites des réfugiés, la détresse, la peur, la misère humaine, le courage..”
Joris Ivens ou la Mémoire d’un regard

OUR RUSSIAN FRONT

OUR RUSSIAN FRONT 1941

Réalisation: Joris Ivens, Lewis Milestone
États-Unis
38 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Notre front russe / Ons Russische Front
Production : Art Kino, New York ( pour The Russian War Relief )
Scénario : Joris Ivens / Lewis Milestone
Musique: Dimitri Chostakovitch
“Film de montage, co-réalisé avec L. Milestone, à partir de matériaux empruntés aux actualités soviétiques, ce film montre l’avant et l’après de l’attaque hitlérienne et vise à expliquer que les américains ont un allié naturel en l’Union Soviétique dans la lutte contre le fascisme…”A. Zalsman, Cinéma d’Aujourd’hui

POWER AND THE LAND

POWER AND THE LAND 1941

Réalisation: Joris Ivens
États-Unis / Chine
33 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : L’électrification de la Terre
Production : U.S. Film Service, commissioned by R.E.A. (Rural Electrification Administration) U.S. Ministry of Agriculture
Commentaire: Stephen Vincent Benet
Narrateur: William Adams
Scénario : Edwin Locke / Joris Ivens
Photo: Floyd Crosby / Arthur Ornitz
Musique: Douglas Moore
“Ce film commandité par le Ministère de l’Agriculture était destiné à démontrer les bienfaits de l’électrification des campagnes, sans aborder, les difficultés que rencontrait le gouvernement pour persuader les grandes compagnies privées de le faire.
Joris Ivens était censé montrer l’avant et l’après de l’arrivée de la “fée électricité” dans une famille de paysans de l’Ohio.
Malgré un commentaire plus proche du film publicitaire que du cinéma vérité, Joris Ivens réalise un film magnifique, document informatif et poétique sur les campagnes américaines qui franchissent le pas de la modernisation.”
Claude Brunel

ACTION STATIONS!

ACTION STATIONS! 1943

Réalisation: Joris Ivens
Canada
50 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Alarme ! / Branle-bas de combat
Production : National Film Board of Canada
Scénario : Joris Ivens
Photo: Osmond Borradaile / François Villiers / John Norwood
Musique: Louis Applebaum
Narrateur: Allan Field
Les bateaux de la force marine canadienne protègent les convois de navires marchands contre le fusilier marin allemand.
En haute mer, à bord du Port corvette Arthur, l’élimination d’un sous-marin
allemand est organisé…

INDONESIA CALLING

INDONESIA CALLING 1946

Réalisation: Joris Ivens
Australie
22 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : L’Indonésie Appelle
Production : The Waterfront Union of Australia, Sydney
Photo: Marion Michelle
“L’Indonésie appelle passe pour le premier film colonialiste… Les événements qui se produisaient étaient aussi impérieux qu’une bataille, et nous devions nous trouver sur le front, caméra au poing.
Finalement quand tous les rushes furent rassemblés, palpitants, hachés, inégaux, Joris entrepris le montage, avec calme et application, reconstituant toute l’histoire, à partir de bribes et de morceaux, comme s’il avait à choisir parmi de fabuleuses richesses…”Marion Michelle, Paris 1965

THE FIRST YEARS

THE FIRST YEARS 1949

Réalisation: Joris Ivens
Bulgaria / Czechoslowakia / Poland
99 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Documentaire

Read More

Autres titres : Les premières années : Pologne:Pierwsze Lata
Production : Bulgar Film, Sofia / Statni Film, Praag / Wytwornia Filmow Dokumentalnych, Warsaw
Scénario : Marion Michelle
Photo: Z. Jandov / I. Fric / W. Forbert
Musique: Jan Kapr
“… Ces premières années sont celles de quatre pays qui vont essayer de
construire une nouvelle société sur la base du socialisme : la Tchécoslovaquie, la Bulgarie, la Pologne et la Yougoslavie… Je choisis d’illustrer chaque exemple par quatre histoires qui chacune aborderait un aspect particulier du problème… Les premières années représente deux ans de tournage. A la fin du tournage, la rupture entre Tito et l’Union Soviétique me fit perdre la Yougoslavie ”.Joris Ivens ou La mémoire d’un regard

PEACE WILL WIN

PEACE WILL WIN 1951

Réalisation: Joris Ivens, Jerzy Bossak
Poland
90 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Les premières années : Pokoj zwyciezy swiat/La Paix vaincra
Production : WFD – Wytwornia Filmow Dokumentalnych (Varsovie)
Commentaire : Karol Malcuzynski / Bronislaw Wiernik
Scenario: Jerzy Bossak
Photo: Wladyslaw Forbert / Karol Chodura / Seweryn Kruszynski / Feliks Srednicki / Franciszek Fuchs / Sergiusz Sprudin / Karol Szczecinski
Musique: Jerzy Gert
Montage: Joanna Rojewska
N°Visa: 11723
“Là encore, Ivens et Jerzy Bossak ont utilisé le parallélisme entre la reconstruction de Varsovie, et le reportage sur le deuxième congrès du Mouvement Mondial de la Paix se déroulant dans la ville. On sait qu’il est difficile de restituer l’ambiance d’un congrès. Vu sous cet angle, “La Paix vaincra” n’a pas la puissance et l’ampleur de la séquence correspondante du film qu’il fera quelques années plus tard : “Le Chant des fleuves”. (…)
“La Paix vaincra” est le premier film réalisé sur le Mouvement de la Paix, et
surtout le premier film qui montre les forces et les mouvements de Paix dans le monde, puisque des séquences de manifestations se déroulant dans
les différentes capitales (Berlin, Paris, Londres…) sont insérées dans le contexte du congrès et soulignent l’apport personnel de chaque congressiste.
Il n’est pas inutile de rappeler aussi que ce film réalisé en pleine période de “guerre froide” eut un grand retentissement au sein des populations, car il montrait le profond désir de paix d’un grand nombre de personnes d’opinions politiques, philosophiques et religieuses différentes.
Aux Etats-Unis par exemple, où la version rédigée par Howard Fast, fut pendant de longues années un des seuls contacts que pu connaître le peuple américain, subissant outrancièrement la crise MacCarthiste”(Robert Grelier, in “Joris Ivens”, les éditeurs français réunis, 1965).

SONG OF THE RIVERS

SONG OF THE RIVERS 1954

Réalisation: Joris Ivens, Robert Menegoz,
Joop Huisken
République Démocratique Allemande
90 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Les premières années : Cintecul fluviilor / Das Lied der Strome/Le Chant des fleuves
Production : DEFA – Deutsche Film ( pour World Union of Trade Unions )
Scenario: Vladimir Pozner, Joris Ivens
Photo: Sacha Vierny / E. Niztschmann / A. Kolochin / M. Scheer
Musique: Dimitri Chostakovitch
“Grande fresque sur la condition ouvrière dans le monde, le Chant des
fleuves a été réalisé avec la collaboration de dix-huit pays.
Les prises de vue ont été assurées par des opérateurs du monde entier, généralement formés par Joris Ivens. Tandis que les six premiers fleuves (Amazone, Mississippi, Gange, Nil, Yang-Tsé-Kiang et Volga évoquent les six continents, les six civilisations, le septième est la classe ouvrière, le fleuve que rien ne peut endiguer ni détourner de sa marche…”Claude Brunel

LES AVENTURES

LES AVENTURES
DE TILL L’ESPIEGLE 1956

Réalisation: Gérard Philipe, conseiller artistique Joris Ivens
République Démocratique Allemande / France
90 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Fiction

Read More

Autres titres : Les premières années : Till l’Espiègle / Ulenspiegel
Production : Les Films Ariane / DEFA – Deutsche Film
Acteurs: Gérard Philipe / Jean Vilar / Jean Debucourt / Nicole Berger
Musique: Georges Auric
Distribution: Connaissance du cinéma
N° Visa : 17813
Au XVIème siècle, les Flandres sont sous le joug de l’occupation espagnole.
Résolu à venger son père, brûlé vif par l’envahisseur, Till entreprend de bouter l’ennemi hors du territoire. A cette fin, son courage et son espièglerie sont les seules armes qu’il oppose aux soldats espagnols.
Déguisé en bouffon, il parvient à s’introduire à la Cour du duc d’Albe, et délivre le prince d’Orange.
Ses aventures se concluent par ses retrouvailles avec sa fiancée, Néle.

LA SEINE

LA SEINE A RENCONTRÉ PARIS 1957

Réalisation: Joris Ivens
France
32 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Les premières années : The Seine Meets Paris
Production : Roger Pigaut, Garance Films, Paris
Scenario: Joris Ivens, d’après une idée de Georges Sadoul
Photo: André Dumaître / Philippe Brun
Musique: Philippe Gérard
N° Visa : 20143
“J’étais amoureux de Paris. L’idée de départ, c’était la rencontre du fleuve
et de Paris.
C’est devenu un film sur les parisiens et ce qu’ils viennent chercher auprès de la Seine, ce qu’ elle leur donne. Le poème de Prévert a été fait après le tournage du film. Prévert a vu les images, a écrit un poème et il m’a dit : “fais-en ce que tu veux”.Joris Ivens

Juin 1982, propos recueillis par C. Brunel

LETTRES DE CHINE

LETTRES DE CHINE 1958

Réalisation: Joris Ivens
Chine
38 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Les premières années :Before Spring
Production : Central Studios for Newsreel and Documentaries, Beijing
Scenario: Joris Ivens
Photo:: Wang Teh-Cheng, Shi Yi-Min, Chao Tse Lin
« J’ai fait ce film vingt ans après mon premier voyage en Chine, et quel progrès social ! J’étais invité par le gouvernement chinois pour participer aux expériences chinoises sur le film couleur. Ce film, en trois parties, montre ce qui se passe avant l’éclosion du printemps dans la campagne, dans un petit village de la Mongolie intérieure, puis dans la troisième partie, la fête du printemps dans ce village.
« Lettres de Chine » est un poème visuel où chantent les couleurs… »Joris Ivens

Juin 1982, propos recueillis par C. Brunel

600 MILLIONS AVEC VOUS

600 MILLIONS AVEC VOUS 1958

Réalisation: Joris Ivens
Chine
12 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Les premières années :Six hundred million with you
Production : Central Studios for Newsreel and Documentaries, Beijing
Scenario: Joris Ivens
Ce court film de propagande montre les manifestations de masse en Chine contre les débarquements Britanniques au Liban en 1958.
En 48 heures plus de deux millions de manifestants se sont mobilisés contre les organismes diplomatiques anglais.
Le film donne un aperçu de ce genre de manifestations qui s’est ensuite développé au cours de la Révolution culturelle en Chine.
Joris Ivens

ITALY IS NOT A POOR COUNTRY

ITALY IS NOT A POOR COUNTRY 1960

Réalisation: Joris Ivens
Italy
110 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Les premières années : L’Italie n’est pas un pays pauvre
Production : PROA (pour ENI)
Ass. réalisateur : Tinto Brass
Commentaire : Alberto Moravia
Voix du narrateur : Enrico Maria Salerno
Scenario: Joris Ivens / Valentino Orsini / Paolo Taviani / Vittorio Taviani
Photo: Mario Dolci / Oberdan Troiani / Mario Volpi
Musique: Gino Marinuzzi
Un autre film sur le progrès industriel.
Commandé par Enrico Mattei, chef de la compagnie pétrolière italienne ENI, ce film devait montrer les avantages de la récupération de pétrole…
Le film était destiné à la télévision pour soutenir la vision Mattei.
Il comporte trois parties :
– la première partie sur des incendies dans la vallée du Pô
– la deuxième partie, divisée en deux : la partie consacrée aux villes de Venise et de Ravenne, et la production de gaz, et la seconde partie à une « histoire de deux arbres» qui montre la pauvre vie de sept familles de paysans
– la troisième partie est fixée autour du mariage d’une fille de Sicile à un homme du Nord italienne, travaillant sur une plate-forme pétrolière offshore.
Le film a été réduit par la télévision italienne RAI, car il a montré beaucoup de pauvreté.
Ainsi la version TV comportait la légende «fragments d’un film de Joris Ivens »

DEMAIN A NANGUILA

DEMAIN A NANGUILA 1960

Réalisation: Joris Ivens
Mali
50 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Les premières années : Nanguila Tomorrow
Production : Société Franco-Africaine de Cinéma
Scenario: Catherine Varlin
Photo: Louis Miaille / Pierre Gueguen
Musique: Louis Bessière
« Demain à Nanguila » retrace, à travers l’histoire de Sidibé Moussa et la chronique d’un petit village du Mali, la vie au quotidien de l’Afrique de la décolonisation et montre l’émergence de la conscience collective à propos de la signification du mot Indépendance.

CARNET DE VOYAGE

CARNET DE VOYAGE 1961

Réalisation: Joris Ivens
Cuba
34 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Les premières années : Carnet de viaje / Cuba, carnet de voyage
Production : ICAIC – Instituto Cubano del Arte e Industria Cinematograficos
Scenario: Joris Ivens / Jorge Fraga
Photo: Ramon Suarez / Jorge Herrera
Musique : Harold Gramatgès

« Je ne peux pas parler d’un film à propos de Cuba. J’ai vu, j’ai vécu un moment important de leur révolution. Je ne pouvais pas simplement être un homme derrière sa caméra. Il était impossible et indésirable de réaliser un film qui soit seulement une oeuvre cinématographique. »Joris Ivens

Propos recueillis par Anne Philippe, décembre 1960

PEUPLE ARMÉ

PEUPLE ARMÉ 1961

Réalisation: Joris Ivens
Cuba
35 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Cuba, pueblo armado / Pueblos en armas
Production : ICAIC – Instituto Cubano del Arte e Industria Cinematograficos
Cuba, pueblo armado est un documentaire sur les membres des Milices Révolutionnaires éparpillées dans différentes régions du pays, et se concentre surtout sur la confrontation des rebelles dans les régions montagneuses.
Le film est le fruit des voyages de Joris Ivens sur l’île pour former les jeunes de l’Institut Cubain de l’Art et de l’Industrie Cinématographiques.

LE PETIT CHAPITEAU

LE PETIT CHAPITEAU 1963

France / Chile
9 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : The little circus
Production : Argos Films / Ciné Experimental de la Universidade de Chile
Photo: Patricio Guzman
Le petit chapiteau, c’est le regard attendri d’un poète sur « le plus petit cirque du monde » et son public d’enfants.

A VALPARAISO

A VALPARAISO 1963

Réalisation: Joris Ivens
commentaire : Chris Marker
France / Chile
37 minutes
N&B / Couleur / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Valparaiso
Production : Cine Experimental de la Universidade de Chile / Argos Films
Scénario: Joris Ivens, Sergio Bravo
Commentaire: Chris Marker
Photo: Georges Strouvé / Patricio Guzman / L. Martinez
Musique: Gustavo Becerra
N°Visa: 27417
Au départ, “À Valparaiso” était un exercice d’étudiants chiliens sous la direction d’Ivens. Le réalisateur a associé ses élèves à son travail.
Le film est devenu une œuvre remarquable et une superbe analyse du phénomène urbain dans laquelle coexistent poésie et militantisme.
“Somptueux poème audio-visuel sur le port de Valparaiso, la ville aux quarante-deux collines, au passé prestigieux, mais aussi regard sur la réalité sociale du moment, sur la richesse et la pauvreté, qu’exprime le
leitmotiv des ascenseurs…  Ce film dont la chanson fit le tour du monde est un des sommets de l’art d’Ivens.”

Claude Brunel, Paris 1998

LE TRAIN DE LA VICTOIRE

LE TRAIN DE LA VICTOIRE 1964

Réalisation: Joris Ivens
Chile
9 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : The Victory Train
Production : FRAP (Fronte de Accion Popular)
Photo: Patricio Guzman
Musique: Gustavo Becerra
C’est le premier film de Joris Ivens en 16mm.
Il s’agit d’un reportage sur Salvador Allende candidat pour les socialistes et les communistes aux élections présidentielles de 1964 au Chili.
Bien que Allende a plus d’un million de voix, les conservateurs Frei a remporté les élections.
Après les élections de 1970, Allende devient le premier président choisi démocratique du Chili, mais seulement pour trois ans, avant l’arrivée d’Augusto Pinochet.

POUR LE MISTRAL

POUR LE MISTRAL 1965

Réalisation: Joris Ivens, J. Michaud, A. Litaize, M. de Possel, M. Friedland,
B. Johanssen
France
30 minutes
N&B / Couleur / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Production : CECRT – Centre Européen Radio-Cinéma-Télévision
Scenario: Joris Ivens / René Guyonnet
Photo: André Dumaître / P. Lhomme / G. Duhalde
Musique: Luc Ferrari
N°Visa: 32485
“Le mistral est un vent fameux et exceptionnel dans le monde….   Le mistral est le moyen de découvrir la vie en Provence.
Ce vent régional touche tous les domaines : humains, culturels, sociaux, historiques, géographiques, l’agriculture et l’architecture du Midi.
Le mistral change l’atmosphère, tourmente le pays et les hommes qui sont obligés de se protéger de lui…”

Joris Ivens, notes de 1965

ROTTERDAM EUROPORT

ROTTERDAM EUROPORT 1966

Réalisation: Joris Ivens
France / Pays-Bas
20 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Le Retour du hollandais volant
Production : Argos Films / Nederlandse Filmproduktie Mij
Distribution: Connaissance du cinéma
Scénario : Gerrit Kouwenaar
Cast: Yves Montand
Photo : Étienne Becker / Eduard van der Enden
Musique: Pierre Barbot / Constantin Simonovitch
N°Visa: 31341
Un regard peu commun sur le port de Rotterdam.
Aux images d’un port actif, frontière de l’Europe, sont ajoutées celles du “Hollandais Volant”, personnage de légende qui revient dans son pays après quatre siècles d’absence. “Le montage est difficile à faire : il faut à la fois manier la fantaisie, l’imagination, et ménager aussi le côté “documentaire”.

Pasted Graphic

CHRONIQUE D’UN ÉTÉ 1961

Réalisation: Jean Rouch, Edgar Morin
Marceline joue son propre role
France
86 minutes
N&B / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Production : Argos Films
N° Visa : 24792
Edgar Morin et Jean Rouch enquêtent sur la vie quotidienne de jeunes parisiens pour tenter de comprendre leur conception du bonheur.
Marceline Loridan, pendant l’été 1960, arrête des passants dans les rues de Paris et, micro en main, leur demande : êtes-vous heureux ?
Les questions-réponses s’enchaînent esquissant un portrait de la jeunesse.
Derrière le ton léger, c’est le profond mal-être d’une génération qui apparaît.

AlgerieZero

ALGÉRIE, ANNÉE ZÉRO 1962

Réalisation: Marceline Loridan, Jean-Pierre Sergent
France
40 minutes
N&B / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Production : Argos Films
Distribution : Capi Films
Documentaire sur les débuts de l’indépendance algérienne filmé au cours
de l’été 1962 à Alger.
Le film fut interdit en France et en Algérie mais obtint le Grand prix du festival international de Leipzig en 1965.
Par amitié, la société de production Images de France, leur envoya un opérateur,
Bruno Muel, qui déclara plus tard : « Pour qui avait été appelé en Algérie (pour moi, 1956-58) participer à un film sur l’indépendance était une victoire sur l’horreur, le mensonge et l’absurde.
Ce fut en outre le début de mon engagement par le cinéma. »

LE CIEL, LA TERRE

LE CIEL, LA TERRE 1966

Réalisation: Joris Ivens, Cao-Thuy
France / Vietnam
28 minutes
N&B / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : The Sky, the Earth / The Threatening Sky
Production : Dovidis, Paris
N°Visa 31345
Film très personnel, où s’entremêlent des images tirées de bandes d’actualités et des images tournées par Joris Ivens, séduit et bouleversé par le goût de vivre que parvient à sauvegarder, sous les bombes, le peuple vietnamien.

17ePARALLELE

17e PARALLELE,
LA GUERRE DU PEUPLE 1967

Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France / Vietnam
113 minutes
N&B / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : The Sky, the Earth / The Threatening Sky
Autres titres : Capi Films; Argos Films
Distribution: Capi Films Argos
N°Visa 33914
Vie quotidienne en temps de guerre, sur le dix-septième parallèle, dans la zone « démilitarisée » qui sépare le Nord du Sud Vietnam.Joris Ivens et Marceline Loridan ont vécu pendant deux mois la vie de ces paysans réfugiés dans les caves, cherchant à maintenir les gestes d’une vie normale.

LOIN

LOIN DU VIETNAM 1966

Réalisation: Alain Resnais, Jean-Luc Godard Claude Lelouch,,Agnès Varda, Joris Ivens, William Klein)
France / Vietnam
115 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Production : SOFRACIMA – Société franco-africaine de cinéma; SLON – Société pour le lancement des oeuvres nouvelles
N°Visa: 33619
Ce film est composé de 11 séquences précédées et suivies d’une introduction et d’un épilogue.
1. Bomb Hanoï !. La guerre des riches et la guerre des pauvres.
2. A parade is a parade !. Trois manifestations pour ou contre le conflit vietnamien.
3. Johnson pleure.  Des comédiens vietnamiens ambulants représentent la défaite américaine.
4. Claude Bidder.  Un reporter à la TV imaginaire manifeste le désarroi de sa conscience.
5. Flash Back. Comment l’escalade s’enchaîne-t-elle avec la guerre d’Indochine.
6. Camera eye. Long monologue de J.-L. Godard, l’oeil de la caméra.
7. Victor Charlie. Le cas d’une conversion de femme-reporter passée “de l’autre côté”.
8. Why we fight. Le général Westmoreland expose la thèse officielle des U.S.A.
9. Fidel Castro. Explication sur le mécanisme de la guérilla.
10. Ann Uyen. Réactions, à propos de Norman Morrison qui s’est brûlé vif devant le Pentagone.
11. Vertigo. Le délire provoqué par la guerre du Vietnam.

LE PEUPLE ET SES F

LE PEUPLE ET SES FUSILS,
LA GUERRE POPULAIRE AU LAOS 1969

Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens,
Jean-Pierre Sergent, Emmanuelle Castro, Suzanne Fenn,
Antoine Bonfanti, Bernard Ortion, Anne Rullier
France / Laos
95 minutes
N&B / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Het volk en zijn geweren
Production : CAPI films
Distribution : CAPI films
N° Visa : 35823
Documentaire militant sur la guerre du peuple dans la partie nord-est du
Laos.
Le film montre la théorie et la pratique quotidienne de la guerre du peuple en quatre parties :
1. Les gens d’armes de l’armée du peuple
2. Qui a le commandement, les armes
3. Les gens peuvent tout faire
4. Il est sans fusils, les gens n’ont rien

RENCONTRE

RENCONTRE AVEC LE PRESIDENT HÔ CHI MINH 1970

Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
8 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Meeting With President Ho Chi Minh
Production : CAPI films
Distribution : CAPI films
Entretien avec le président Ho Chi Minh du Nord-Vietnam sur la guerre du Vietnam. Reportage sur l’accueil des hommes et des femmes soldats de l’armée, le Front de libération par Ho Chi Minh et le premier ministre Pham Van Dong.

Unehistoire de ballon

UNE HISTOIRE DE BALLON,LYCÉE N°31: PEKIN 1975

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
19 minutes
Couleur, sonore
Documentaire

Read More

Autres titres : La Deuxième longue marche
Production : CAPI films
Distribution : CAPI films
N° Visa : 45419
Un incident est survenu dans le lycée n° 31 de Pékin. A 7 heures du matin, alors que la cloche venait de sonner, un professeur avait donné l’ordre à un groupe d’élèves d’arrêter de jouer au football, mais l’un d’eux a continué et envoyé le ballon juste au dessus de sa tête.
Le lendemain, l’enseignante décide de réunir la classe afin de régler le problème. Durant la réunion, il règne une égalité entre les élèves et les professeurs. Pour certains, le geste du garçon s’explique par sa passion du jeu.
Pour d’autres c’est une faute, il aurait dû respecter la discipline et surmonter sa passion : c’est l’homme qui commande le ballon et non l’inverse.
Le fautif finit par avouer que son acte a été guidé par la rancune ; la veille à l’étude, il n’avait pas supporté les reproches que son professeur lui avait fait à propos de son gobelet oublié.
A son tour, l’enseignante reconnaît son attitude répressive et regrette son
subjectivisme et sa mauvaise humeur.

AUTOUR DU PÉTROLE

AUTOUR DU PÉTROLE: TAKING 1976

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
84 minutes
Couleur / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : La Deuxième longue marche
Production : CAPI films
Distribution : CAPI films
N° Visa : 44693
Dans la steppe autrefois désertique de Taking, tout un peuple s’active à exploiter le pétrole sur les traces des pionniers qui, au péril de leur vie, ont découvert les premiers gisements au début des années 60.
Guidés par la philosophie de Mao, les hommes et les femmes travaillent dans un mode de production où tous, des ouvriers jusqu’aux ingénieurs, contribuent à l’amélioration de l’exploitation. Parallèlement, l’agriculture, l’entretien des vêtements ou leur recyclage en coton, soutiennent la collectivité.
Chaque année une cérémonie célèbre en musique tous ceux et celles qui par leur travail participent à la grandeur et à l’autonomie énergétique de la Chine.

LE PROFESSEUR TSIEN- PEKIN

ENTRAÎNEMENT AU CIRQUE DE PEKIN 1976

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
18 minutes
Couleur / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : La Deuxième longue marche
Production : CAPI films
Distribution : CAPI films
N° Visa : 45420
Danseurs, funambules, jongleurs, équilibristes et les autres acrobates du cirque de Pékin s’entraînent avant la représentation de leur spectacle.

IMPRESSIONSHANGAI

IMPRESSION D’UNE VILLE: SHANGAI 1976

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
60 minutes
Couleur / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : La Deuxième longue marche
Production : CAPI films
Distribution : CAPI films
N° Visa : 45416
Longtemps occupée par les européens, Shanghai compte près de 12 millions d’habitants qui, depuis la Révolution culturelle, se sont réappropriés leur ville. Les rues sont pleines d’échoppes et de restaurants où la vie bat son plein. Les commerces sont désormais nationalisés : dans un salon de coiffure les employés sont salariés de la ville, les bénéfices sont répartis entre cette dernière et l’amélioration du salon.
Véritable mégalopole, Shanghai tient une place importante dans la Chine populaire tant sur le plan administratif qu’industriel.
Les 2 millions d’ouvriers travaillent dur pour échapper à la pauvreté et sortir leur pays du sous-développement.
Une partie de la ville est constituée de ruelles où les trottoirs sont le prolongement des étroits logements ; les petits métiers de rue qui y sont exercés ne sont pas collectivisés.
Dans les grandes artères où la circulation est débordante, les policiers font régner l’ordre en insistant sur l’éducation, la sanction n’est qu’un moyen complémentaire.
Suivent quelques instantanés de la vie quotidienne : une exposition de dessins d’enfants ; des taxis triporteurs ; des ouvriers partent à la campagne.
Le lancement d’un bateau constitue une fête, politique, occasion d’affirmer l’indépendance et la force révolutionnaire de Shanghai.

LA PHARMACIE

LA PHARMACIE: SHANGAI 1976

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
79 minutes
Couleur / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : La Deuxième longue marche
Production : CAPI films
Distribution CAPI films
N° Visa : 44692
A Shanghai, cité de près de 10 millions d’habitants, la pharmacie n° 3 accueille tous les jours des clients de toutes les couches sociales.
Réputé d’avant-garde, l’établissement est géré collectivement par les employés qui refusent la notion de profit pour se mette au service du peuple. Ils sont à l’écoute des clients, essayent de résoudre leurs problèmes, et quand cela est nécessaire les reçoivent dans un cabinet de soins situé dans l’arrière boutique où il pratique de l’acuponcture.
Régulièrement, ils partent à la campagne dispenser des soins, livrer des médicaments et aider les paysans dans leurs récoltes.
Une fois par semaine, un comité constitué d’habitants du quartier, d’ouvriers et de paysans discutent avec les employés de la pharmacie afin d’améliorer leur service.

LE PROFESSEUR TSIEN- PEKIN

LE PROFESSEUR TSIEN: PEKIN 1976

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
12 minutes
Couleur / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : La Deuxième longue marche
Production : CAPI films
Distribution : CAPI films
N° Visa : 45612
Enseignant de physique à l’université Tsinghua de Pekin, considéré comme une sommité académique, le professeur Tsien raconte son expérience de la
Révolution culturelle.
Formé en occident durant les années 30, le professeur Tsien pensait que le système d’éducation américain et soviétique, basé sur l’autorité du professeur, était le meilleur. Pour lui, les connaissances étaient des marchandises, la théorie l’axe principal de ‘enseignement.
Pendant la Révolution culturelle, les critiques exprimées par ses étudiants
et l’intervention des gardes rouges lui ont permis de comprendre ses erreurs.
Sous les recommandations du président Mao, il a demandé à partir travailler en usine afin de se rééduquer au travail manuel et partager la vie
des ouvriers.
Depuis, il a retrouvé l’estime qu’il devait à son fils ouvrier, compris l’intérêt
supérieur de la pratique et s’est libéré du carcan de ses livres.

LES ARTISANS

LES ARTISANS 1976

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
15 minutes
Couleur / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : La Deuxième longue marche
Production : CAPI films
Distribution : CAPI films
N° Visa : 45421
La Chine populaire a préservé l’artisanat traditionnel. Autrefois rassemblés
dans un quartier de Pékin, les artisans transmettaient leurs savoirs et leurs secrets de père en fils.
Depuis la Révolution culturelle, ils enseignent leur savoir faire à de jeunes ouvriers.
Les métiers artisanaux sont regroupés dans des ateliers collectifs où sont fabriqués des chinoiseries réservées à l’exportation, des objets sculptés dans l’ivoire, des flacons peints à l’intérieur afin d’imiter la porcelaine et des figurines composées de miel, de farine et de colorants.

LE VILLAGESHANTOUNG

LE VILLAGE DE PÊCHEURS: SHANTOUNG 1976

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
104 minutes
Couleur / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : La Deuxième longue marche
Production : CAPI films
Distribution : CAPI films
N° Visa : 44691
La vie et l’organisation de Da-Yu-Dao, village de pêcheurs de la province du Shantoung, sont relatés et expliqués à travers des exemples et des témoignages.
Le village compte 5 500 habitants et 263 bateaux, propriété collective de la brigade.
Depuis la Révolution culturelle, les pêcheurs sont payés selon un système de “points-travail” qu’ils déterminent eux-mêmes.
L’équipe de pêcheurs “du 8 mars”, quasiment entièrement constituée de femmes, fait l’admiration du village. M. Pi, président du comité révolutionnaire du village, touche le même salaire qu’un pêcheur et consulte la population avant toute prise de décision. Pour le bien-être de tous, des crèches, des jardins d’enfants, des salles de lecture et un terrain de sport ont été construits.
Au dispensaire, le médecin est au service de tous. Il est secondé par les “médecins aux pieds nus” formés aux rudiments de la médecine.
Quatre femmes, chargées de la propagande du planning familial, expliquent que la contraception et l’avortement sont gratuits.
Depuis 1966, la culture des algues comestibles a été développée ; l’école a son propre champ dont les bénéfices financent les fournitures scolaires.
Un vieux capitaine de bateau exprime sa perplexité et son incompréhension face aux changements apportés par la Révolution Culturelle.
Après discussion, les pêcheurs du “groupe 22” décident de suivre la proposition du comité révolutionnaire de la brigade et d’aller pêcher en haute mer.

LE PROFESSEUR TSIEN- PEKIN

UNE REPETITION À L’OPÉRA DE PÉKIN 1976

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
30 minutes
Couleur / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : La Deuxième longue marche
Production : CAPI films
N° Visa : 45414
Des acteurs de l’Opéra de Pékin répètent une nouvelle création.
Lors d’une pose, ils expliquent que l’Opéra de Pékin, autrefois réservé à une élite, a pour vocation d’unir et d’éduquer le peuple.
L’opinion et les critiques du public permettent aux artistes d’améliorer le
spectacle.
Leur séjour, une fois par an, dans les usines et les campagnes contribue
également à leur inspiration.
Par ailleurs, les acteurs suivent un entrainement assidu constitué de chants, de mouvements acrobatiques et de danses.

ENTRAÎNEMENT AU CIRQUE DE PEKIN

UNE CASERNE: NANKIN 1976

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
56 minutes
Couleur / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : La Deuxième longue marche
Production : CAPI films
Distribution : CAPI films
N° Visa : 45415
Le fonctionnement d’une caserne, située près de Nankin, et la vie des soldats de l’armée populaire sont décrits au quotidien.
Les rapports hiérarchiques entre les simples soldats et les officiers sont basés sur des principes égalitaires:
– au réfectoire ils mangent ensemble
– l’uniforme est pour tous le même, sans signe distinctif de grade
– les ordres des officiers peuvent être remis en question.
La caserne est économiquement auto-suffisante grâce à la culture de légumes, à l’élevage de porcs dont les déchets sont transformés en savon, et à la fabrication de fromage de soja.
Les femmes des officiers travaillent à l’usine, non pas pour le complément de salaire mais pour la morale qu’offre le travail.
Au service du peuple, les soldats se rendent régulièrement dans les villages voisins pour aider les paysans.

UNE FEMME, UNE FAMILLEPÉKIN

UNE FEMME,UNE FAMILLE: PÉKIN 1976

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
110 minutes
Couleur / Sonore / 16 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : Une Femme, une famille. Banlieue de Pekin /La Deuxième longue marche
Production : CAPI films
CAPI films
N° Visa : 39738
Kao Chou Lan, trente ans, est ouvrière soudeuse dans l’usine de locomotive “7 février”. Par commodité, la semaine elle loge en banlieue chez son frère.
Le week-end, elle rentre chez elle à Pékin où elle retrouve son mari et sa petite fille.
Chez son frère, pendant que la famille est rassemblée pour préparer les raviolis, la mère très âgée raconte la vie miséreuse avant la révolution et en particulier l’asservissement des femmes.
Durant le repas, le frère explique que la cour commune rassemble régulièrement les voisins, qu’on s’y dispute parfois mais qu’elle crée surtout de la solidarité. De retour à Pékin, Kao Chou Lan et sa petite famille se rendent au parc. Là, elle parle du mariage, de l’amour, de l’éducation des enfants, de la condition des femmes.
A l’usine, ses collègues évoquent son évolution depuis son arrivée à l’âge de 16 ans jusqu’à la Révolution culturelle où elle est devenue vice-présidente du syndicat.
Outre l’élévation du niveau de conscience des ouvriers, son travail de cadre syndical concerne tout ce qui est lié à la vie dans l’usine : la cantine, la crèche, la construction de logements pour les ouvriers.
Pour éviter le gaspillage et la pollution, les anciens matériaux sont recyclés, les retombées de poussières des cheminées sont limitées et récupérées pour servir de combustible pour les foyers des ouvriers.

USINESHANGAI

L’USINE DE GÉNÉRATEURS:SHANGAI 1976

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France
113 minutes
Couleur, sonore
Documentaire

Read More

Autres titres : Une Femme, une famille. Banlieue de Pekin /La Deuxième longue marche
Production : CAPI films
Distribution : CAPI films
Montage: Suzanne Baron
N° Visa : 44690
Près de Shanghai, une usine de près de 8000 ouvriers fabrique du matériel
électrique.
Les hommes et femmes travaillent tous, quel que soit leur niveau de responsabilité, dans le désir d’assurer une meilleure productivité.
Contrairement aux ouvriers occidentaux, par moment ils s’arrêtent de produire pour s’adonner à des activités sportives et artistiques, s’instruire et discuter de l’organisation du travail.
Mais un mouvement de contestation éclate : les méthodes de travail et la gestion de la direction sont remises en question par les ouvriers.
“Conduire un camion dans le désert” est le titre du “dazibao” (journal mural) qu’ils rédigent et placardent.
Tout au long des réunions qui suivent, en atelier ou en assemblée avec la direction, ils contestent les méthodes de leur hiérarchie.
Une fois par an, des dizaines d’ouvriers partent à pieds pour un voyage de 120 km à travers les campagnes.
Au cours de leur périple, ils rencontrent de vieux paysans qui se souviennent des souffrances endurées sous l’ancien régime,et assistent à une manifestation où de vieux ouvriers racontent leurs luttes lors de la première grève des cheminots chinois en 1923.
Les ouvriers chinois restés en ville, visitent une exposition consacrée à la Commune de Paris.

COMMEMORATION

COMMEMORATION A PARIS DE LA MORT DE MAO ZE DONG 1979

“Comment Yukong déplaça les montagnes”
Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens
France

Read More

NS
Couleur / Sonore / VHS
Pour la TV Chinoise
Rapport sur la commémoration à Paris de la mort de Mao Ze-Dong, qui a été utilisé dans les journaux télévisés chinois.

UNE HISTOIRE DE VENT

UNE HISTOIRE DE VENT 1989

Réalisation: Joris Ivens, Marceline Loridan
France / Chine
78 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Documentaire

Read More

Autres titres : A TALE OF THE WIND,Geschichte vom Wind
Production : La Sept / Capi Films
Distribution: Capi Films
N° Visa : 62979
Un petit garçon s’envole pour la Chine dans un avion qu’il a lui-même fabriqué…
Un très vieil homme, assis sur une chaise au sommet d’une dune, dans un désert, attend. Il a décidé d’aller en Chine et de filmer l’impossible, le vent, de découvrir le secret de son souffle, de le dompter. Mais, à force de rester
immobile en plein soleil, l’homme, asthmatique, est victime d’un malaise. On l’emmène à l’hôpital. De nouveau sur pieds, il poursuit sa quête.
Bien que son équipe présente des signes de fatigue et de lassitude, il ne désarme pas. Une vieille femme lui propose, en échange de deux ventilateurs, un diagramme magique qui a la propriété de faire se lever le vent. Il accepte et retourne s’asseoir sur sa chaise. L’attente cette fois-ci sera brève.
Le vent se met à souffler violemment et déclenche une tempête de sable.

Pairie

LA PETITE PRAIRIE
AUX BOULEAUX 2003

Réalisation: Marceline Loridan Ivens
France / Allemagne / Pologne
90 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Fiction

Read More

Production : Mascaret Films / Ciné Valse / Capi Films
Distribution : Capi Films
N° Visa : 97352
Après cinquante ans passés à New York, Myriam revient à Paris pour le banquet annuel de l’amicale des anciens d’Auschwitz.
Elle a enfin décidé de retourner à Birkenau, et part donc à Cracovie.
Là-bas, elle rencontre un historien juif polonais.
Avec son aide, elle retrouve l’appartement de son père – déporté en même temps qu’elle, et qu’elle n’a jamais revu.
Les occupants actuels la laissent entrer avec réticence et disent qu’ils ne sont au courant de rien. Puis, elle entre à Birkenau, par une vieille grille rouillée (elle ne veut pas entrer par la porte principale). elle retrouve sa baraque, son châlit. Elle nomme toutes ses compagnes.
Elle passera même la nuit dans son baraquement.
En errant dans le camp, elle retrouve des pupitres de partitions, mais pour retrouver les tranchées qu’elle creusait tout près des crématoires, elle est obligée d’appeler une amie.
Elle rencontre un jeune photographe allemand, Oskar, qui photographie systématiquement le camp, toutes les traces qui y subsistent. À Cracovie, Il finira par avouer à Myriam que son grand-père était colonel SS au camp.
Finalement, c’est elle qui le guidera.
Enfin, elle monte sur un mirador pour crier : “Je suis vivante”.
Quant Oskar lui demande, sur le quai du départ, ce que disait la dernière lettre de son père, elle avoue qu’elle l’a oublié.© LES FICHES DU CINEMA 2003

GOLEM, L’ESPRIT DE L’EXIL 1991

Marceline joue le rôle de la mère d’Opra
Réalisation: Amos Gitai
France / Pays-Bas / Italie
105 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Fiction

Read More

Autres titres : Naissance d’un Golem
Distribution : Agav Films
Situé dans le Paris d’aujourd’hui, ce récit d’exil s’inspire de textes bibliques et des variations kabbalistiques sur le thème du Golem.

PEUT-ETRE 1999

(rôle de Madeleine)
Réalisation: Cédric Klapisch
France
109 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Fiction

Read More

Autre Titres: N’importe quoi
Production : Vertigo Productions / Films du Jour
N° Visa : 82987
Le soir du réveillon de l’an 2000 Lucie demande a Arthur de lui faire un enfant.ne se sent pas prêt à être père.
Au cours de la soirée quand la fete bat son plein, Arthur vit une experience troublante.
Il se retrouve transporté soixante-dix ans plus tard dans un paris ensablé.
Il fait alors la rencontre d’un vieux monsieur chevelu qui affirme être son fils.
Ce patriarche de soixante-dix ans s’efforce alors de convaincre son géniteur de revenir dans le présent et de faire un enfant à Lucie, afin qu’il ne disparaisse pas.

ELOGE DE L’AMOUR 2001

(rôle d’une femme dans le théâtre)
Réalisation: Jean-Luc Godard
France / Suisse
90 minutes
N&B / Couleur / Sonore / 35 mm
Fiction

Read More

Production : Périphéria / Canal+
N° Visa : 90845
Edgar, cinéaste, tente de mettre sur pied un projet autour des quatre temps
de l’amour.
Mais constatant que l’on est jeune ou vieux, jamais adulte, il se tient dans l’entre-deux qui sépare un projet de sa concrétisation, essuyant en outre le
refus d’une comédienne. Il se rend en province pour mener une recherche
autour de la résistance et du catholicisme, et rencontre un couple de résistants à propos des quels Steven Spielberg veut réaliser un film.

LA FABRIQUE DES SENTIMENTS 2008

(rôle de Esther)
Réalisation: Jean-Marc Moutout
France / Belgique
104 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Fiction

Read More

Production : Les Films du Losange / Need Productions
N° Visa : 115800
Eloïse, 36 ans, est clerc de notaire et vit à Paris.
Jeune femme belle et brillante, elle est cependant toujours célibataire.
Pour briser sa solitude et parce qu’elle a au fond d’elle-même le désir d’une vie amoureuse qu’elle pourrait initier et maîtriser tout comme sa vie professionnelle, elle décide de s’inscrire à des speed-dating.
Après tout ne s’agit-il pas là aussi d’être efficace et rapide ?
7 hommes, 7 femmes, 7 minutes pour séduire. Puis le gong retentit…
La surprise est grande pour Eloïse : même urgence, et même violence, de se vendre dans les rapports amoureux que dans un entretien d’embauche.
Par ailleurs, Eloïse s’inquiète pour sa santé quand son corps la désavoue.
Elle a le sentiment que le bonheur lui échappe.
Elle qui se pensait heureuse se remet en question.
Une perte de confiance pour une prise de conscience ?
L’angoisse supplante peu à peu sa maîtrise.
Dans ses rêves et dans la réalité, Eloïse lâche enfin une part de ce qui la travaille profondément : la quête de l’amour bien sûr, mais aussi le besoin d’afficher aux yeux du monde une vie de couple.
Elle devra faire face à ses désirs et ses contradictions.
Ou, comme dit la chanson, à son “ultra-moderne solitude”.

LES BUREAUX DE DIEU 2008

(Marceline, dans son propre rôle)
Réalisation: Claire Simon
France / Belgique
120 minutes
Couleur / Sonore / 35 mm
Fiction

Read More

Production : Les Films d’Ici / Ciné-@
N° Visa : 117917
Cachés en haut de certains immeubles, les centres du Planning Familial ressemblent à des bureaux divins ,où s’interroge le choix qui accompagne
la vie de toute femme :
Est-ce que faire l’amour, c’est faire un enfant ? Est-ce que une étreinte, un
élan amoureux engage ma vie entière ?
Marta la jeune conseillère, retient ses pleurs devant l’enfer que lui expose cette femme italienne qui ne sait si elle est enceinte de son amant ou de son mari.
Anne ne parvient pas à rassurer vraiment cette jeune bourgeoise terrifiée par l’avortement.
Denise essaie de montrer à la jeune femme sortie de l’hôpital psychiatrique la possibilité d’être quelqu’un pour quelqu’un d’autre.
Martine découvre avec stupeur les ruses de liberté de cette jeune fille maghrébine qui cache ses pilules au-dessus des boîtes aux lettres de son immeuble pour échapper à la furie maternelle.

Top